Intervention de Patrice De La Broise, Président de la SFSIC